Édito
Notre équipe décrypte les actus, signaux forts et signaux faibles dans les télécoms, l'innovation, les medias et les stratégies digitales : découvrez sur ce blog le point de vue & l’actualité de Sia Partners, cabinet indépendant de conseil en management et en stratégie opérationnelle.Suivez notre compte Twitter Sia Partners T&D (@SiaPartnersTD) pour une info en continu et inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour suivre les actus de ces industries.

Retrouvez également le site dédié à l'ouvrage Le choc numérique, rédigé en mode collaboratif par Jean-Pierre Corniou et 10 consultants Sia Partners sur l’impact systémique du numérique sur l'économie et la société.
N’hésitez pas à nous communiquer vos opinions et à prendre contact avec nous pour toute information.

Isabelle Denervaud, Partner

Qui seront les Glass Explorers, premiers colons de la planète Google ?

Aujourd’hui 15 avril, Google ouvre son programme « Glass Explorer » et permettra à une communauté d’élus de tester et de partager leurs expériences avec son dernier objet connecté. Accédant à Internet via la connectivité d’un smartphone, les Google Glass intègrent diverses fonctionnalités comme la prise et partage de photos et vidéos, la lecture d’emails ou encore l’écriture par commande vocale. Que représentent vraiment ces lunettes intelligentes : l’avènement de la réalité augmentée pour le grand public ou un énième gadget technologique sans lendemain ? Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Les acteurs français de l’audiovisuel doivent-ils craindre le géant américain Netflix ?

Avec son implantation au Luxembourg, la stratégie française de Netflix se dévoile peu à peu et les menaces qu’il laissait planer sur les acteurs français de contenus vidéo deviennent tangibles.

 

Avec un modèle économique des plus performants, rien ne semble pouvoir arrêter cet OTT à l’ambition mondiale, et qui laisse peu de place à la concurrence. Aux Etats-Unis, son marché domestique, son service à 7,99$ par mois représente 90%[1] du marché de la SVOD[2] ! Ce plébiscite est tel que Netflix pèse près de 30% du trafic Internet en soirée, contre 17% pour Youtube[3].

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

2020 et la neuro-entreprise

Cet article a permis à son auteur Mathieu VERNET, Grenoble Ecole de Management, de remporter un prix spécial du jury, décerné à titre exceptionnel, lors du concours étudiant Génération mobilité 5, organisé par Sia Partners, Orange et JobTeaser.com en partenariat avec Le Monde. 

 

« L’intelligence, c’est la faculté d’adaptation ». En ces mots André Gide ne pensait certainement pas à l’entreprise de demain. Pourtant la force du numérique et l’évolution permanente de son écosystème, incitent les unités institutionnelles à adapter leurs modèles. Cette « sélection naturelle » de l’immatériel, façonne une entreprise 2.0 à l’image d’un système neuronal[i] : La neuro-entreprise !

Une organisation à la neuroplasticité[ii] développée.  Une organisation stimulée par l’intelligence collective. Une compagnie au réseau neuronal formel[iii] décuplé. Une firme au néocortex[iv] axé sur l’éthique.

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Vers une mue numérique JUGAAD

Cet article a permis à son auteur Omar GAIZI, EDHEC, de remporter le 1er prix lors du concours étudiant Génération mobilité 5, organisé par Sia Partners, Orange et JobTeaser.com en partenariat avec Le Monde. 

 

 

Quand Alexandre Koyré, philosophe et historien des sciences, publiait en 1957 Du monde clos à l’univers infini, il ne pouvait mieux dépeindre notre réalité, celle d’un monde numérique infini : espace illimité, dépourvu de toute finalité apparente comme de toute hiérarchie objective.

En opposition à un monde clos – monde fini, ordonné, hiérarchisé, à l’intérieur duquel chacun pouvait trouver sa place, son rôle, son sens – le monde numérique est un écosystème dynamique habité par des identités polyphoniques capables de produire des comportements contestataires1.

En clair, le monde numérique est à la fois lui-même, sans jamais être lui-même, car sans cesse se dépasse, s’échappe, et s’évade vers de nouveaux horizons. Cette perpétuelle régénérescence impose de nouveaux comportements et modes de fonctionnements.

Dans cette Odyssée numérique où tout change, ‘‘Panta Rhei’’ disaient les Grecs, la principale vertu qui aurait conduit Ulysse à rejoindre Pénélope serait la vertu JUGAAD. En 2020, l’entreprise numérique devra être une entreprise JUGAAD.

Derrière ce terme qui nous vient d’Asie Orientale, se cache une approche nouvelle adaptée à notre monde fluctuant. JUGAAD n’est ni un processus, ni un outil, ni une méthode scientifique, c’est un état d’esprit qui combine agilité, frugalité, et responsabilité.

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Génération mobilité 5 : découvrez le palmarès des articles sur « l’entreprise numérique de 2020 »

La cinquième édition du concours Génération mobilité portant sur l’entreprise numérique de 2020 s’est clôturée le 26 mars 2014. Le sujet choisi a inspiré les étudiants d’écoles de commerce, d’ingénieurs, de journalisme et d’universités, puisqu’ils ont été très nombreux à écrire un article afin de convaincre le jury de leur talent de journaliste !

Etudiants, professionnels du monde des télécoms et spécialistes se sont réunis à cette occasion dans les locaux du Monde, à Paris, pour une après-midi de conférence autour de l’entreprise numérique.

Suite à une première table-ronde sur la transformation numérique de l’entreprise, l’auditoire a pu assister à la table ronde Génération mobilité avec les experts et membres du jury de cette année : Jean-Pierre Corniou, Directeur Général Adjoint de Sia Partners, Isabelle Denervaud, Partner Télécoms, Innovation et Médias chez Sia Partners, Henri Isaac, maître de conférence à l’université Paris Dauphine, Valérie Jouatel, de la Direction des Ressources Humaines d’Orange Business Services, représentante de Patricia Waldron Werner, Directrice des Ressources Humaines et de la Communication Interne, Annie Kahn, journaliste au Monde et Jean-Luc Vallejo, Directeur Marketing chez Orange Business Services. Les échanges ont été animés par Didier Pourquery, rédacteur en chef au Monde.

A l’issue du débat sur les thèmes soulevés par les articles, le jury a récompensé exceptionnellement 11 articles ainsi que le coup de cœur des internautes, qui a reçu le plus de votes.

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Génération mobilité 5 : Esquisse à main levée de l’entreprise du futur

Génération mobilité est une tribune unique qui permet aux étudiants, bientôt dans la vie active, de contribuer à la réflexion sur les évolutions et les ruptures technologiques à venir. La cinquième édition, sur le thème de « l’entreprise numérique de 2020 », a rencontré un vif succès, avec toujours plus de participants et de votants, illustrant ainsi le fort intérêt des étudiants pour les enjeux liés à cette problématique.

« Demain est moins à découvrir qu’à inventer ». Réflexion du philosophe français Gaston Berger, inventeur du terme « prospective », qui correspond bien à la problématique sur l’entreprise de demain. Les étudiants en sont conscients et ont pris en compte ce paramètre pour imaginer cette entreprise de demain à l’image des plus grandes œuvres d’anticipation telles que Minority Report en son temps. Ce travail prospectif les a poussés à explorer trois problématiques principales : technologiques, managériales et humaines.

Au-delà des outils et équipements existants aujourd’hui, l’horizon quasi-infini de possibilités offertes par le numérique a amené certains étudiants à imaginer une entreprise où les technologies sont tellement omniprésentes qu’elles s’intègrent directement à l’Homme en le transformant en cyborg connecté au monde et capable de réfléchir plus vite. D’autres prévoient une disparition des entreprises telles qu’on les connaît aujourd’hui au profit d’entreprises archipels, refuge des travailleurs nomades, ou de simples clés USB. La majorité prédit une transformation profonde de l’entreprise, notamment avec l’adoption de la logique collaborative au travers de plateformes ouvertes et de réseaux sociaux, mais certains dressent toutefois un portait plus nuancé de l’entreprise de 2020, loin d’une révolution numérique totale. Néanmoins, les étudiants s’accordent sur le fait que ces mutations ne pourront se faire que si l’humain est placé au cœur du projet de l’entreprise.

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Génération mobilité 5 : découvrez les 20 articles finalistes sur l’entreprise numérique de 2020 !

Suite à la première phase du concours étudiant Génération mobilité 5, 20 articles ont été sélectionnés par les comités de relecture et par les internautes, qui ont soumis plus de 7500 votes, un nouveau record !

Les étudiants sélectionnés ont soumis une nouvelle version de leur article sur l’entreprise numérique de 2020 suite à la séance de coaching avec un collaborateur de Sia Partners, d’Orange ou du Monde pour améliorer leur article au cours du mois de février.

Nouveaux outils et interfaces, collaboration, big data, sécurité mais aussi cyborgs et disparition de l’entreprise physique : découvrez les articles finaux des participants sélectionnés et votez pour votre « coup de cœur » jusqu’au 25 mars ici !

Plus d’informations sur le site du concours : http://www.generation-mobilite.com/

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Le triple play bradé de Bouygues Telecom : bombe à retardement ou feu de paille?

Bouygues Telecom a donné un coup de pied dans la fourmilière en présentant son offre triple play (Internet, TV et téléphonie fixe) à 19,99€ par mois fin février, étendant ainsi la guerre des prix du mobile vers l’ADSL, comme promis par Martin Bouygues dans une interview au Figaro fin 2013.

Avec cette annonce, Bouygues annonce la couleur : la bataille de l’ADSL ne se déroulera pas sur le plan technologique, mais plutôt sur l’aspect tarifaire. “Ce marché mature du fixe a besoin d’être bousculé avec des offres innovantes, il y a des acteurs bien en place, avec une marge d’EBITDA de plus de 40%, réservées aux produits de luxe. Il y mieux à faire, avec des offres de rupture à apporter sur le marché pour que le plus grand nombre de Français puisse accéder en cette offre en cette période de crise”. L’idée sous-jacente est aussi d’affaiblir Free, qui dispose de marges importantes sur l’Internet qui lui servent à financer ses autres projets, dont la mobilité. Sur les trois premiers trimestres de 2013, le chiffre d’affaires de Free sur l’ADSL atteignait 1,8 milliards d’euros, dont 626 millions[1] d’euros sur le 3e trimestre seul. Le coup d’éclat de Bouygues Telecom a déjà eu un premier effet : le dévissage de l’action Iliad à la bourse qui a perdu plus de 10% le jour de l’annonce…

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Mobile World Congress : L’accélération du marché des smartphones low cost

 

L’entrée de gamme n’est pas une tendance nouvelle sur le marché des terminaux mais a été largement au cœur des présentations du Mobile World Congress. La majorité des constructeurs, en sus des objets connectés, relais de croissance incontournable du moment, diversifie leur gamme de smartphones pour intégrer le low cost. Les enjeux pour les constructeurs : s’emparer des marchés émergents, s’adapter aux nouveaux cycles de renouvellement plus courts des terminaux, et répondre à la sensibilité accrue des consommateurs pour les terminaux nus. La baisse du prix des smartphones est en effet une attente forte de la part des consommateurs dont le champ des possibles en termes de choix du device s’ouvre avec la dissociation de l’offre data et du terminal. En 2013, 30%[1] du parc d’abonnés mobile en France ont été conquis par des offres sans engagement et donc sans subvention du device, et 48%[2] des smartphones nus vendus ont un prix inférieur à 150€ : c’est 5% de plus que l’année dernière. La qualité, le choix, et le prix frontal de ces smartphones « low cost » semblent avoir conquis un marché croissant, qui suscite la convoitise des constructeurs.

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)

Facebook : 10 ans, un beau cadeau et une ambition à la hauteur de son succès !

Avec ses 1,23 milliards d’utilisateurs qui se connectent au moins une fois par mois[1], Facebook est le deuxième pays le plus peuplé du monde !

En 10 ans, la start-up créée par Mark Zuckerberg et d’autres étudiants d’Harvard est devenue le réseau social incontournable pour particuliers et entreprises, et ce, malgré la multiplication de plateformes concurrentes. Elles se nomment Pinterest, Tumblr ou encore Viber et aiguisent l’appétit des géants du web comme Yahoo! et Google, qui espèrent monter en puissance dans l’écosystème des médias sociaux. Facebook n’échappe pas à la règle : après avoir acheté l’application Instagram pour $750 millions en avril 2012, il vient de s’offrir l’application de messagerie instantanée WhatsApp pour $19 milliards. Une somme considérée trop élevée par les marchés qui ont sanctionné l’action dès l’annonce de la nouvelle (-3% en quelques minutes), malgré une reprise progressive au cours de la journée. Ces fluctuations mettent en évidence les nombreuses interrogations qui subsistent sur la pérennité du succès de Facebook.

Lire la suite de l’article

Commenter Envoyer Envoyer
Note moyenne :
(cliquer sur les étoiles pour noter cet article)