• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
#
13/06/2017

Pinterest rechigne devant le grand bain

Le réseau social Pinterest vient d’achever une levée de fonds de 150 millions de dollars (environ 133 millions d’euros), lui permettant d’aboutir à une valorisation totale de 12,3 milliards de dollars et de se hisser au neuvième rang des start-ups les plus valorisées entre WeWork et SpaceX. Le réseau social, qui revendiquait 150 millions de membres actifs fin 2016 – contre 158 millions pour Snapchat et 319 millions pour Twitter à la même période – a fait savoir que cette levée de fonds servirait notamment à investir dans de nouvelles technologies et à accélérer son développement à l’étranger. 

Des projets innovants à consolider

Parmi les dernières technologies développées, Lens permet par exemple d’effectuer une recherche visuelle à partir de photos provenant directement du smartphone de l’utilisateur. Déjà surnommée le « Shazam de la cuisine », cette fonctionnalité donne notamment accès à la recette d’un plat photographié, à des informations sur l’apport calorique, etc., et ce grâce aux 15 milliards de « pins » référencés dans la catégorie Cuisine & Boissons.

Le réseau a également lancé aux Etats-Unis Shop The Look, qui permet d’identifier les différents éléments présents sur une photographie et de procéder à des achats en ligne sans quitter l’application. Le réseau, qui appuyait jusqu’alors son développement sur les revenus publicitaires via des « pins » sponsorisés, pourrait ainsi voir ses sources de financement se diversifier en nouant des partenariats avec de grands noms de la distribution.

Le développement de ces fonctionnalités a été facilité par le rachat discret d’entreprises ayant permis à Pinterest d’engranger du savoir-faire technique ainsi que d’intégrer de nouveaux talents. En 2016, le réseau social a ainsi acquis Instapaper (qui propose de de sauvegarder et d’annoter du contenu issu d’Internet), Math Camp (qui a développé une technologie de géolocalisation et de partage d’informations personnelles avec des utilisateurs détectés à proximité) ou encore Curator, une application mobile proposant la création de moodboards en agrégeant du contenu Internet puis leur diffusion en format PDF. Cette dernière acquisition a d’ailleurs propulsé Daniel Nordh, fondateur de Curator, responsable du design produit de Pinterest.

Une introduction en bourse qui tarde

La communication autour de cette levée de fonds n’a pas fait mention d’une future introduction en Bourse et témoigne ainsi de la volonté de Pinterest de retarder cette dernière comme cela semble être le cas pour de plus en plus de jeunes entreprises soucieuses de se développer en amont de l’IPO – Uber, Airbnb, Spotify ou encore Palantir Technologies.

Selon un rapport de Scenic Advisement publié début juin, les start-ups non-cotées ayant mené des levées de fonds en Europe et aux Etats-Unis ont atteint une valorisation totale d’environ 500 milliards de dollars contre 40 milliards en 2010. Ces chiffres impressionnants, qui reflètent un afflux massif de capitaux vers le secteur du digital, ne doivent cependant pas masquer le fait que les investisseurs sont de plus en plus demandeurs d’informations financières et attentifs à la gouvernance de ces jeunes pousses. C’est notamment le cas pour Uber, dont la valorisation a atteint 68 milliards de dollars mais dont les résultats financiers ainsi que les batailles des judiciaires sont particulièrement scrutés : la bonne gestion ou non de ces obstacles est cruciale aux yeux des observateurs pour déterminer le bien-fondé d’une introduction en bourse. De la même manière, l’opacité concernant le nombre précis d’abonnés à Pinterest et leurs habitudes de consommation pourrait représenter un frein pour le réseau social s’il décidait de passer à la vitesse supérieure.

Alors que Pinterest espère atteindre des revenus de 500 millions de dollars en 2017, soit une hausse de 67% par rapport à 2016, repousser son entrée en bourse lui permet donc de conserver son indépendance quant aux axes de développement et aux projets menés. Il faut également espérer que ce temps gagné a été mis à profit pour tirer des leçons des introductions en demi-teinte de Facebook et Snap afin que celle de Pinterest puisse être un levier de croissance pour le réseau social et installer ce dernier définitivement dans la cour des grands.

Copyright image : Continuum communication

Sources :

http://www.mbadmb.com/e-commerce/2017/02/19/pinterest-nouvelles-fonctionnalites/

http://www.zdnet.fr/actualites/pinterest-leve-150-millions-de-dollars-39853320.htm

https://www.influenth.com/pinterest-lance-lens-application-shazamer-vos-plats/

http://www.tdg.ch/high-tech/snapchat-depassera-twitter-pinterest/story/28478717

http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-twitter/

http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-snapchat/

http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-reseaux-sociaux/

https://www.rtbf.be/info/medias/detail_uber-spotify-airbnb-vice-apres-snap-a-qui-le-tour-d-entrer-en-bourse?id=9543363

https://www.challenges.fr/start-up/start-up-une-valorisation-totale-record-de-500-milliards-de-dollars-selon-une-etude_477602

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/uber-a-perdu-2-8-milliards-de-dollars-malgre-un-nombre-de-courses-double-688198.html

http://www.capital.fr/entreprises-marches/pinterest-integre-le-top-10-des-licornes-mais-ou-sont-les-entreprises-francaises-1231599

http://www.businessinsider.fr/pinterest-valorisation-12-milliards-apres-une-nouvelle-levee-de-fonds-de-150-millions-dollars/

https://www.webmarketing-conseil.fr/entreprises-rachetees-pinterest/

http://www.reuters.com/article/us-tech-startups-idUSKBN18S6PE

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top