• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
02/04/2009

Après l'appareil photo jetable, le téléphone jetable : pratique mais durable ?

Innover, sans cesse surprendre...voilà à quoi se résume le sort des opérateurs et des équipementiers en télécommunications. Cette tâche est loin d'être simple, surtout lorsque de nouveaux acteurs empiètent sur leur marché. Il suffit de jeter un oeil du côté des MVNO pour réaliser que même les chaînes de grande distribution (Carrefour, Auchan, ...) arrivent à se substituer aux opérateurs historiques. Sur le terrain des terminaux, les Nokia, Sony-Ericsson et consorts ont également du

 

souci à se faire.

Nouveaux usages identifiés

Un téléphone d'un nouveau genre risque d'apparaître sur le marché résidentiel européen d'ici peu. Besoin d'un téléphone mobile pour une maison de campagne, pour les voyages, pour protéger sa vie privée... ? sia-conseil-hopon-phone

C'est exactement ce que proposera la société américaine « Hop-on » pour 15 euros. Ce téléphone s'adressera entre autre aux personnes dont les besoins de communication sont ponctuels. A titre d'exemple, les jeunes (ex : voyages scolaires), les retraités qui désirent bénéficier d'une facilité d'usage ou encore les touristes désirant contrôler la facture de leur mobile quotidien verront dans ce nouveau moyen de communication un téléphone répondant à leurs besoins. Ce téléphone est dépourvu d'écran, dispose d'une mémoire de 100 contacts et a comme fonctionnalité uniquement l'appel et l'envoi de SMS via un service vocal. Son autonomie sera limitée à 3 heures de communication et 240 heures en veille. Une fois sa batterie déchargée, ce téléphone n'aura comme futur proche que la poubelle ! En effet, celui-ci ne pourra pas se recharger, ce qui en fera le premier téléphone jetable sur le marché européen.

 

Le comportement du consommateur déterminant pour l'écologie

Dans le contexte environnemental actuel, il est difficile de faire valoir le téléphone jetable.
Cependant, au sein de ce téléphone, les circuits sont remplacés par de l'encre conductrice d'électricité appliquée sur des matériaux papier ou cartonnés, ce qui explique entre autre son coût réduit et sa légèreté. Il est donc clairement moins polluant qu'un téléphone mobile classique, bien que les équipementiers prêtent bien plus d'attention aux matériaux utilisés.
Toutefois, ce téléphone jetable, comme son nom l'indique, génère plus de déchets et nous éduque à jeter plutôt qu'à recycler. Tout dépendra donc du comportement de l'utilisateur et de l'intérêt de cette innovation.

Commercialisation du téléphone jetable

Bien que ce téléphone ne soit pas encore sur le marché européen, il est probable que sa commercialisation soit semblable à celle du « Bic Phone » de la société « BIC », mondialement reconnue pour ses accessoires jetables tels que les stylos, les briquets ou les rasoirs.
En effet, BIC, en collaboration avec Orange, a mis au point un téléphone prêt à l'emploi pour 49 euros. Il suffit d'ôter le téléphone de son contenant pour appeler durant 60 minutes grâce à une batterie pré chargée et une carte SIM insérée.
Au-delà de cette maîtrise de la communication, BIC et Orange innovent par une approche commerciale originale, en phase avec l'évolution des usages de téléphonie mobile et faisant face à la crise notamment par les canaux de distribution. Le Bic Phone est disponible dans les grandes surfaces et les commerces de proximité (bureaux de tabacs, marchands de journaux, gares et aéroports ...).

bicphone

Ensuite par l'ingéniosité des 2 sociétés qui consiste à demander au client de s'identifier auprès du service clients Orange afin de bénéficier de l'intégralité des minutes de communication. Par cette pratique, Orange a l'opportunité d'établir une base de données de clients à la recherche de services décalés et ponctuels. On y voit donc un service caché d'Orange, qui oblige les utilisateurs à recharger les téléphones via Mobicarte.
Malgré cette contrainte administrative, le BIC Phone rencontre un véritable succès avec 100.000 unités ayant trouvé place en l'espace de 6 mois dans les points de vente. On peut donc supposer que le téléphone jetable de la société « Hop-on » rencontrera le même succès, voire plus étant donné la mise à disposition de la totalité des minutes et son coût plus faible.

 

Dans un contexte de crise, de tels chiffres pourraient inquiéter les équipementiers mobiles traditionnels et les opérateurs en dehors d'Orange. Toutefois, pour Sia Partners, il semble qu'il y ait peu de risque. En effet, ce produit répond à des besoins très spécifiques d'un segment de marché relativement restreint.
Il reste maintenant à observer comment le téléphone « Hop 1900 » jetable de "Hop-On" va réussir à concurrencer le BIC Phone. Même si il n'y a pas encore aucune information sur sa date de lancement et les formules proposées de ce téléphone jetable relativement basique, le coût et les tarifs liés seront déterminants pour l'utilisateur.

Les contraintes environnementales et écologiques sont des facteurs potentiellement significatifs d'une nouvelle approche des mobiles. Le recyclage et la fabrication écologique des produits des télécoms deviennent une des problématiques majeures du secteur.

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top