• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
10/05/2013

Bienvenue à Datacca

Cet article a permis à son auteur Romain Moisescot, HEC Paris, de remporter le 8ème prix lors du Concours étudiant Génération mobilité, organisé par Sia Partners, JobTeaser.com et Orange

Pollution, congestion, renchérissement du coût de la vie, immobilier exorbitant... autant de maux associés à la ville moderne, face auxquels les pouvoirs publics ont des marges de manoeuvre de plus en plus réduites en ces temps de crise. Le moment pourrait donc paraître mal choisi pour évoquer l'ambitieux futur de la ville de demain, ville intelligente tirant profit des dernières technologies. Mais c'est au contraire en ce moment qu'on a besoin d'ambition. Les villes pariant sur la technologie aujourd'hui seront en effet les gagnantes de demain -tant grâce à leurs énormes gains en efficacité, que par l'attraction qu'elles exerceront sur les meilleurs talents et investissements.

Mais de quoi parle-t-on, au juste ? Quelles sont les voies pouvant faire d'une ville contemporaine une smart city futuriste ? La réponse se cache derrière un terme assez barbare, l'intégration des données, qui permettra aux villes de s'hyper-optimiser.

L'intégration des données, pierre angulaire de la ville intelligente

Le concept d'intégration des données est en fait simple, et peut se comprendre par analogie avec le corps humain. Notre organisme est en effet un enchevêtrement de systèmes : nerveux, digestif, rénal, musculaire, etc. De même une ville est la somme d'une multitude de systèmes : approvisionnement énergétique et en eaux, traitement des déchets, réseaux de transports... des infrastructures auxquelles s'ajoutent les services comme la police, la santé, ou le tissu économique. Si le corps humain fonctionne, c'est parce que tous ses systèmes sont interconnectés, et génèrent de l'information traitée en un lieu unique, le cerveau. C'est lui qui par exemple vous emmènera au frigo quand vous manquez de sucre. Jusqu'à récemment, il était impossible de concevoir des synergies similaires pour une ville: comment, par exemple, connecter les transports en commun aux voiture particulières, aux services de police, ou au distributeur d'énergie ?

Les progrès de la technologie ont changé la donne. À l'aide de capteurs et d'ordinateurs de plus en plus compacts, il est aujourd'hui possible de récolter des masses d'information considérables sur chaque système de la ville, qui sont stockées dans des bases de données numériques -comme un système nerveux. Toutefois, c'est l'équivalent du cerveau qui fera toute la différence : un traitement centralisé de l'information recueillie sur chaque système urbain. C'est ce qu'on appelle l'intégration des données. Elle permettra la naissance d'un "organisme" intelligent : la smart city hyper-optimisée.

Bienvenue dans la ville hyper-optimisée

Si les données des différents systèmes de votre ville étaient reliées efficacement, voilà le style de vie auquel vous pourriez aspirer.

Le matin, une voiture auto-guidée irait vous chercher automatiquement devant chez vous, pour vous emmener au travail. Opérant sans conducteur, elle se garerait toute seule dans des hangars dédiés1, vous évitant la nécessité d'avoir votre propre véhicule et parking. La connexion permanente de cette voiture au système de mesure du trafic de la ville lui permettrait de savoir non seulement où se garer, mais aussi combien de temps lui serait nécessaire pour arriver chez vous ou vous emmener au travail à l'heure. Google travaille dès aujourd'hui sur de telles voitures intelligentes qui pourraient se conduire toutes seules, ne provoqueraient jamais d'accidents et économiseraient des milliards d'euros en infrastructures de parking2.

Inutile également de vous rendre au bureau tous les matins. En effet, en plus du travail à domicile rendu possible par votre connexion très haut débit, vous n'aurez qu'à vous rendre dans des centres de télétravail équipés de systèmes de visioconférence immersifs - comme ceux déjà proposés par Cisco4 - pour des réunions virtuelles avec vos collègues. Adieu les longues distances à parcourir pour aller travailler, et les pics de trafic en début et fin de journée ! Vous n'effectuerez que des déplacements occasionnels vers votre centre de télétravail le plus proche. La connexion permanente de chaque entreprise à ce réseau de centres génèrerait des économies considérables rien que pour les transports5, sans parler de la disparition du stress lié aux déplacements pendulaires.

Vous pourriez vous-même contribuer à l'amélioration de votre cadre de vie en interagissant avec des services municipaux modernisés; par exemple en rapportant directement à la mairie des dysfonctionnements de votre quartier, comme un feu de circulation à remplacer ou un tapage nocturne. Cette participation active des riverains serait à la fois une économie pour la ville, puisque cette surveillance serait bénévole, et un progrès pour les citadins, qui verraient leurs problèmes rapidement pris en compte. La ville de Boston a déjà déployé un tel service avec son application mobile Citizens Connect qui permet de rapporter des problèmes à la mairie avec photos et position géographique à l'appui6. Ce service est très apprécié des habitants qui ont enfin le sentiment d'être écoutés et même de rendre service à la communauté. Une fois de plus, c'est l'intégration des données générées par les habitants et redistribuées aux différents services de la ville qui est la clé du succès.

 

Cette participation aux données de la ville pourrait même s'inviter chez vous. Imaginez par exemple que tous les logements se communiquent leur consommation d'électricité en temps réel. Cela rendrait possible une estimation assez réaliste du prix du kilowatt heure, calculé à la volée en fonction de l'offre et de la demande d'énergie - le prix augmentant pendant les heures de pointe. Cette innovation n'est pas fantaisiste : Stockholm la met en oeuvre dans son quartier intelligent Royal Seaport7. La prochaine étape est de rendre intelligents les appareils ménagers tirant parti de ces données. Votre lave-linge pourrait ainsi vous recommander de démarrer une machine en fin de soirée lorsque le prix du kWh baisse, en vous affichant combien d'argent cela vous permettrait d'économiser.

Utopie ?

Pensez à tous les bénéfices d'une telle ville : un réseau de transport libéré de la congestion et des gaspillages de la voiture individuelle, des économies d'énergie permises par la smart grid, des services municipaux informés en temps réel du moindre problème, une plus grande liberté des salariés... tout cela semble utopique, non ?

 

Pourtant, toutes les technologies décrites dans ce tableau existent et certaines sont déjà déployées dans quelques villes avant-gardistes. Pourquoi pas dans la vôtre ?

 

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top