• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
21/04/2009

iPhone, bilan et nouveautés

En avril 2009, Apple a annoncé que plus d'un milliard d'applications ont été téléchargées sur l'AppStore. Déjà, le 17 mars Apple a présenté la troisième version de son système d'exploitation pour l'iPhone. L'iPhone OS 3.0 équipera les iPhone dés l'été prochain. Sia Partners décrypte cette annonce et vous propose un retour sur le succès de ce terminal pas comme les autres.
Pour la seconde fois, Apple améliore son concept.

 

Dans la version 3 de l'iPhone OS, Apple corrige les imperfections de sa version précédente. Ainsi, il est désormais possible d'envoyer des MMS, faire du « copier-coller » entre une page web et un e-mail, de recevoir une alerte immédiatement lors de la réception d'un e-mail, de lire ses mails en position horizontale ou encore de synchroniser des textes avec un ordinateur Mac. Quasiment toutes ces nouvelles fonctionnalités seront disponibles sur toutes les versions précédentes de l'iPhone (à part le MMS sur la première version).

Par ailleurs, Apple a aussi dévoilé de nouvelles applications disponibles sur son App Store. Il est désormais possible de créer des jeux sur abonnement ou destinés à plusieurs joueurs en réseau (par Bluetooth). Une autre nouveauté importante est la possibilité pour les développeurs de proposer des mises à jour et des contenus additionnels pour des applications déjà existantes.

En revanche, certaines voix commencent à s'élever contre des imperfections qui n'ont toujours pas été prises en charge par Apple. Par exemple, certains possesseurs de l'iPhone regrettent la non compatibilité avec Adobe Flash pour la fonction vidéo. D'autres utilisateurs protestent aussi contre les ajouts désormais téléchargeables qui vont déséquilibrer les joueurs dans leurs confrontations par exemple ou augmenter substantiellement le prix réel de l'application proposée.

 

Si elles paraissent faibles, ces améliorations sont pourtant importantes et décisives puisqu'elles vont permettre à Apple de proposer des terminaux de plus en plus complets. Apple compte être le plus performant sur chaque caractéristique d'un smartphone pour confirmer son leadership et distancer encore plus ses concurrents qui sont en train de se lancer à ses trousses... Google en tête. Le G2 (pour Google Phone n°2), le HTC Magic équipé d'Androïd, est lancé dans plusieurs pays chez Vodafone en avril.

Concernant la France, le marché a quelque peu changé puisque depuis quelques semaines la condamnation d'Orange à ne plus distribuer l'iPhone en exclusivité a été confirmée en appel. En avril, SFR et Bouygues Telecom ont commercialisé l'iPhone 3G avec des forfaits adaptés. Les trois opérateurs vont aussi pouvoir proposer la troisième génération d'iPhone d'ici quelques mois. Dorénavant, la période d'exclusivité de distribution ne pourra excéder 3 mois. La France n'est donc plus une exception concernant son exclusivité de distribution. En 15 mois d'exclusivité, Orange a vendu 810000 iPhones en France (dont 150.000 de la première version). L'opérateur a recruté près d'un million de nouveaux clients en 2008. 50% des ventes d'iPhone 3G correspondent à de nouveaux clients. L'iPhone représente pour l'opérateur un créneau lucratif, les détenteurs du téléphone d'Apple dépensant 86 euros hors taxes en moyenne par mois, alors que l'ARPU moyen avoisine les 45€ HT.

1 an après : l'App Store, la vraie révolution

Il y a un an, dans une précédente publication, Sia Partners présentait l'App Store :
« L'App Store permet aux clients d'acheter des logiciels créés par la communauté à l'aide d'un kit de développement. Disponible depuis le 6 mars 2008, il requiert un ticket d'entrée de 99$ pour avoir accès à la boite à outils et à l'App Store. Le modèle économique de l'App Store est basé sur le partage des revenus, 30% des revenus liés aux ventes reviennent à Apple. Le succès du kit est immédiat, la communauté de développeurs a effectué 100 000 téléchargements le 1er week-end. Des éditeurs connus comme MySpace, Facebook, AOL, eBay, SEGA, Electronic Arts, Namco, Ubisoft et Tomtom se sont montrés intéressés. L'iPhone devient une plateforme incontournable pour les principaux acteurs des marchés de la musique, des portails, du communautaire, du jeu vidéo et du GPS.
[...] A l'ouverture de l'App Store, la majorité des logiciels était entre €0,99 et 3€, 25% étant gratuits. La maîtrise du kit du développement par les éditeurs permettra prochainement de proposer des produits exploitant l'ensemble des possibilités de l'iPhone et plus aboutis à 14,99$, 19,99$ ou 29,99$. La réussite d'Apple vient donc de la monétisation du communautaire au-delà de la publicité.
Apple est donc en train de créer une offre de contenus infinie, en fédérant une communauté de développeurs et en mettant en place un modèle économique adapté et incitatif pour les éditeurs.
»

Qu'en est-il un an après ? Après un an d'existence, l'App Store est plus qu'un succès. Au même titre que son terminal, la boutique en ligne d'Apple a engagé une vraie révolution. Aujourd'hui, tous les acteurs du marché veulent concurrencer Apple sur son App Store que ce soit des développeurs de systèmes d'exploitation comme Google ou RIM mais aussi des constructeurs de terminaux ou des opérateurs (notamment en France). Apple a mis en avant il y a quelques semaines ces 25 000 applications téléchargeables et ces 500 000 téléchargements réalisés en un an. La communauté de développeurs est à l'écoute d'Apple et vice versa.

Après avoir conquis le monde de la téléphonie mobile avec son smartphone devenu la référence des terminaux mobiles et créé un nouveau business en développant l'App Store, Apple doit aujourd'hui accentuer son leadership au moment où la concurrence se lance à ses trousses sur tous ses produits et services. L'iPhone devrait connaître cet été de grands changements avec le lancement d'un troisième OS présenté récemment et d'un nouveau terminal. La troisième version de l'iPhone est ultra confidentielle puisque rien ne filtre de Cupertino. Le 17 mars, Apple a commencé à montrer qu'il avait toujours de l'avance puisqu'il place son iPhone au centre de plusieurs problématiques comme la domotique ou la santé par exemple.

Articles complémentaires
1. iPhone 2 : Une interface universelle d'accès au web en mobilité
Sia Partners vient de réaliser une deuxième étude d'impact de l'arrivée du tout dernier modèle d'Apple sur le marché des Télécoms...
2. iPhone, mythe ou révolution ?
Le cabinet de conseil en stratégie Sia Partners évalue entre 8 et 10 Mds $ les revenus générés par l'iPhone à l'horizon 2008....

 

Reuters
Interview de Stéphane Dubreuil : La commercialisation de l'iPhone prendra du temps

 

Radio Classique
Journal du Business : L'iPhone, retour sur sa première année de commercialisation
windows_media_player_logo.jpg

 

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top