• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
06/10/2015

Itinéraire digital 2015 : Agorize

L’open innovation par le challenge

Open Innovation : « faire appel aux ressources externes d’un pôle spécifique, qu’il s’agisse d’autres collaborateurs de l’entreprise, d’étudiants, d’artistes, de startups ou encore d’acteurs du marché. » Cette définition, Yohann Melamed la vit au quotidien en promouvant le challenge comme solution génératrice d’idées innovantes. L’innovation est portée par des ressources internes restreintes et nécessite l’apport de forces novatrices nouvelles. Comment mutualiser le génie créatif et créer l’émulation nécessaire à l’émergence d’idées nouvelles ?

 

Cette expérience Agorize a été réalisée suite à l'entretien de Sia Partners avec :

Yoann Melamed, Cofondateur et COO d'Agorize

 

Yohann Melamed, Confondateur et COO (Chief Operational officer)

 

Agorize en chiffres :  

  • 100 challenges organisés
  • 30 000 étudiants partenaires
  • Une base client multipliée par 2 chaque année

Le verbatim :

« Nous répondons à un besoin des directions d’innovation, souvent esseulées et qui s’appuient sur des ressources externes à leur service pour faire infuser l’esprit d’innovation dans toute l’entreprise. L’open innovation comme nous le concevons est un outil permettant de fédérer les collaborateurs d’une entreprise et de s’appuyer sur une force créatrice considérable et à moindre coût. »

Yoann Melamed

 

C’est au cours de leur master Management des Nouvelles Technologies (partenariat entre HEC et Telecom ParisTech) que les trois fondateurs ont eu pour idée de généraliser les challenges étudiants, en proposant une plateforme d’échange entre grandes entreprises porteuses d’interrogations et jeunes pousses en quête de visibilité et de terrains de jeux créatifs. Mettant ainsi à disposition des entreprises un large panel de personnes (étudiants, développeurs ou startups) pour des coûts optimisés.

...

Afin de répondre aux besoins des entreprises qui sont à la recherche de ressources compétentes, externes et variées, Agorize a développé quatre plateformes informatiques : Studyka pour les étudiants, Hackateam pour les développeurs, UpWeStart concernant les startups et enfin le Content Management des Systèmes (CMS) Agorize pour les challenges collaboratifs internes.

Ces solutions permettent de répondre à des problématiques à la fois en termes de communication, de ressources humaines et d’innovation pour l’entreprise sollicitant un challenge. Ainsi la génération d’idées innovantes est un des avantages de la solution, idées qui, si elles n’ont pas pour finalité d’être exploitées telles quelles, permettent de nourrir les réflexions déjà portées par l’entreprise sur un projet. C’est le cas de Canal+, qui a développé un concept d’expérience augmentée sur ces matchs de football, concept confirmé et amélioré lors d’un challenge Studyka. Ces concours sont aussi des leviers importants de sourcing, qui permettent aux entreprises d’évaluer concrètement la motivation et la compétence des participants. Participants aux compétences et origines variées dont la capacité d’adaptation à des équipes pluridisciplinaires peut être appréciée et doit être démontrée. De tels dispositifs génèrent également une forte motivation interne, de par la mise en place de challenge collaboratif ou la possibilité de coacher des participants. Enfin, l’intérêt porté par les participants à l’entreprise en fait des ambassadeurs de premier rang : Windows a ainsi proposé aux étudiants du réseau Studyka d’imaginer la future campagne de communication autour du lancement de la tablette Surface. Une initiative marketing qui propulsa ce nouveau produit comme une référence sur un marché très sensible à l’image de marque.

En connectant 30 000 étudiants dans le monde, ainsi que les réseaux de startups et de développeurs, et en promouvant la collaboration internationale, Agorize assure un vivier d’innovation inédit pour les entreprises. Vivier que compte bien faire croître les fondateurs de la plateforme : en exploitant le marché français d’abord (aujourd’hui estimé à 10% de son potentiel) et en se lançant à l’international, notamment aux Etats-Unis et à Israël, pour asseoir son concept dans des régions très enclines à l’innovation.

...

Agorize s’inscrit aujourd’hui dans un cercle vertueux de démarchage commercial : plus d’une centaine d’entreprises s’est déjà laissée convaincre. C’est le cas d’Axa qui, pour mieux identifier les zones routières potentiellement dangereuses, a mis en concurrence 5 startups sélectionnées par les équipes d’Agorize afin de développer des solutions de détection de ces zones.

Autre contexte, de collaboration interne cette fois-ci : les Aéroports de Paris ont mis à contribution 7 000 de leurs collaborateurs dans un grand concours animé par Agorize et qui avait pour finalité d’imaginer de nouveaux espaces de vie et de divertissements dans les aéroports : les 3 meilleurs ont été présentés devant le Comité de Direction qui a alloué une enveloppe de 300 000 euros à leur réalisation.

Enfin, Agorize organise également son propre Hackathon : sponsorisé par les leaders de la transformation digitale, l’évènement Hack4Europe réunit étudiants, startups et développeurs autour de 6 grandes thématiques (Smartcity ou Internet of things par exemple). Agorize sélectionne 30 startups, qui mettent à disposition des étudiants et développeurs leurs Interface de Programmation (API), tandis que les entreprises partenaires fournissent tout ou partie de leurs données. D’abord français, aujourd’hui européen, ce projet a pour objectif de se mondialiser afin de faire valoir le challenge comme véritable laboratoire d’innovation et levier de ressources humaines plus directes.

 
 
0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top