• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
08/12/2015

Itinéraire digital 2015 : Le DIL et le Digital Home Living Lab

L’ère des Think Tanks est révolue, place aux Do Tanks !

Adossé à Creative Valley, véritable écosystème d’open innovation regroupant incubateurs, accélérateurs, espaces de co-création et fonds d’investissement, le Discovery Innovation Lab (DIL) se veut être le prolongement opérationnel de la Fabrique du Futur, une structure de promotion des démarches de co-création et co-innovation. L’idée ayant présidé à la création du DIL était de passer du Think Tank au Do Tank. Le DIL s’est doté d’une plateforme outillée pour permettre d’accompagner les entreprises dans leurs projets innovants, depuis l’idéation, la génération d’idées/de concepts jusqu’au marché en passant par une phase de prototypage (fab lab) et d’expérimentation (living lab).

 

Cette expérience Discovery Innovation Lab a été réalisée suite à l'entretien de Sia Partners avec :

 

Eric Seulliet, Directeur du Discovery Innovation Lab

Président de La Fabrique du Futur

Associé du Digital Home Living Lab

 

Dates clés :  

  • Création en 2006 de La Fabrique du Futur
  • Labellisée « living lab » en 2008 par ENoLL
  • Création du DIL en 2013
  • Création du DHLL en 2015

Le verbatim :

« Les entreprises n’ont pas attendu l’open innovation pour travailler avec des partenaires de toutes sortes. Mais ce qui est nouveau, c’est que le mouvement est train de s’accélérer, de s’ouvrir d’avantage, de se structurer. En effet, nous avons aujourd’hui des outils qui sont assez nouveaux (plateformes de co-création et de crowdsourcing, méthodes de conception, méthodes agiles, approches living lab) et qui permettent de mieux orienter et organiser l’open innovation. »

 

Pourquoi cette initiative ? Pour faire taire les statistiques d’abord, qui veulent que 80% des projets d’innovation échouent en entreprises par manque de corrélation avec les attentes réelles des clients. Par nécessité ensuite, pour permettre aux grandes entreprises de rester compétitives en les alliant à des structures de cocréation ou des startups bien plus agiles et aguerries aux processus de développements digitaux Test&Learn. Par esprit précurseur enfin, car l’innovation est avant tout un changement culturel que le directeur Innovation ne peut porter seul. En s’appuyant sur des ressources externes, il bénéficie d’outils d’aide à la création.

Et comme exemple de projet incarnant cet esprit et ces démarches Fablab / Living Lab qui a été aidé par le DIL, on peut citer le Digital Home Living Lab qui permet de tester en situation réelle des équipements de domotique. Il fait figure d’exception dans le paysage de l’open innovation, en se distinguant par sa démarche concrète et empirique, résolument ancrée dans les usages.

...

Pionnier de la domotique et passionné de nouvelles technologies, Bruno de Latour crée en 2014, via l’association Pour Habiter Interactif (PHI), la Maison Numérique Normande : un manoir normand traditionnel transformé en vitrine technologique invitant les industriels à découvrir les dernières innovations en matière de domotique et d’objets connectés.

L’année 2015 marque un tournant pour la Maison Numérique lorsque le DIL, via Eric Seulliet, s’associe au projet pour le transformer en living lab. En étant labellisée en août 2015 par ENoLL (European Network of Living Labs), la Maison Numérique devient le Digital Home Living Lab, un véritable lieu d’expérimentation où les utilisateurs finaux sont impliqués, par le biais de communautés et d’associations d’usagers, dans l’invention et l’optimisation de nouveaux systèmes et produits technologiques (systèmes de téléassistance, contrôle centralisé de la maison, etc.). L’idée étant de tester les dispositifs, de les co-créer avec les utilisateurs finaux et d’observer la manière dont ils s’en servent et se les approprient. Ecosystème d’innovation, le Digital Home Living Lab se positionne en tant que prestataire de service et associe à son lieu d’expérimentation des compétences pointues en matière d’expérience utilisateur (designers, ethnologues, ergonomes, etc). Leur objectif : accompagner les industriels et les centres de recherche dans leurs projets d’innovation, qu’ils soient de nature incrémentale (via des recommandations sur l’amélioration de produits déjà existants) ou en rupture (via la détection de besoins qui ne sont pas nécessairement exprimés en tant que tels).

Le Digital Home Living Lab permet ainsi d’associer les utilisateurs finaux aux compétences techniques et expérientielles de structures d’innovation. Il s’inscrit dans la tendance collaborative de l’open innovation via une approche bottom-up. Une démarche qui permet aux entreprises de répondre au mieux aux besoins de leurs clients grâce à l’observation de leur quotidien en situation réelle… et qui intéresse déjà de nombreux industriels, spécialistes du bâtiment et de l’équipement de la maison.

 
 
0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top