• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
12/10/2015

Itinéraire digital 2015 : NUMA

L’innovation digitale au-delà des sentiers battus

Initialement connu sous le nom de Silicon Sentier en 2008, NUMA vit l’innovation digitale au quotidien auprès des start-ups et des entreprises. La richesse de NUMA, c’est d’avoir créé un modèle unique de partage d’expérience entre start-ups et entreprises autour du numérique afin d’accélérer le passage de l’idée au go-to-market dans une logique de coaching ou mentoring favorisant la prise d’initiative. En effet, NUMA défend l’idée que les entreprises ne sont pas meilleures en s’isolant, elles doivent s’ouvrir à la richesse externe en termes d’innovation. Prochaine étape pour NUMA : l’international.

 

Cette expérience NUMA a été réalisée suite à l'entretien de Sia Partners avec :

Claudio Vandi, Responsable des Programmes Expérimentation et Open Innovation NUMA

 

NUMA en chiffres :  

  • 1 200 évènements organisés en 2014
  • 77 start-up accélérées depuis 2011

Le verbatim :

« Parler d’open innovation est un peu redondant, car chez Numa on ne sait pas faire de l’innovation fermée. Ici chaque activité que l’on mène est ouverte sur un écosystème avec un champ de vision ouvert sur les opportunités », Claudio Vandi

 

Par sa structure, NUMA se distingue des cabinets de conseil. Il ne met pas en avant son expertise sur un domaine en particulier et ne donne pas de recommandations stratégiques. L’approche est de considérer chaque équipe projet comme une équipe d’entrepreneurs à qui il faut donner les bons outils pour aller là où ils jugent judicieux d’aller, qu’elle soit au sein d’une grande entreprise ou d’une start-up.

...

La mission de NUMA s’articule autour de 3 pôles majeurs. Tout d’abord, la partie communautés regroupe des experts numériques avec des projets innovants autour des objets connectés, des langages logiciels mais aussi de la mobilité, de la mode ou encore de la nourriture. Ces communautés s’activent lors d’évènements pour pousser l’innovation en réseaux. Ensuite, NUMA garde sa position d’accélérateur de start-ups en accompagnant le passage de l’idée au produit ou du produit au marché en fonction du niveau de maturité des start-ups. De par son réseau, NUMA permet aux start-ups de se développer sur différents marchés internationaux. Elle a déjà accéléré 77 start-ups depuis 2011. Enfin, NUMA aide aussi les plus grosses entreprises (publiques et privées) établies à promouvoir la culture de l’innovation et à leur apporter des méthodes concrètes sur les projets dits «intrapreneuriaux». NUMA veut que les entreprises comprennent que la transformation numérique est avant tout une transformation humaine qui leur permettra de devenir plus performantes et plus agiles grâce à une vraie culture de l’innovation.

Pour Claudio Vandi, les trois activités de NUMA sont complémentaires. Elles se nourrissent les unes des autres. Ainsi, les communautés traitent de thèmes qui peuvent donner lieu à la création de start-ups et celles-ci trouvent les compétences dont elles ont besoin dans les communautés. A partir de là, l’activité liée aux entreprises est enrichie de nouveaux partenaires potentiels ainsi que de nouvelles expertises et méthodes issues des process d’innovation des autres pôles dans une logique gagnant-gagnant.

NUMA se concentre sur les utilisateurs et les services clients pour identifier un problème à résoudre. Les start-up ou entreprises reçoivent de la part de NUMA les outils méthodologiques pour mener des entretiens utilisateurs, des tests, des enquêtes etc. NUMA insiste sur la logique d’appropriation du projet. Les experts NUMA ne sont que des experts et des relais mais laissent l’entière liberté dans la prise de décision aux membres des équipes projets. Concrètement, auprès de start-ups NUMA se focalise sur les besoins et les usages en mettant à disposition des outils (entretiens utilisateurs, tests, enquêtes).

...

NUMA a eu l’occasion de mettre son écosystème à disposition de plusieurs entreprises reconnues telles que la Société du Grand Paris, l’AFP ou encore EDF. Elle adopte avec ces grands groupes le même état d’esprit qu’avec les start-ups en donnant les outils pour se centrer sur les besoins et les usages afin de pouvoir atteindre un marché cible. Par exemple Sharette, une start-up de NUMA a travaillé avec la RATP pour trouver une solution de covoiturage capable de compenser partiellement la fermeture pour travaux de la ligne A du RER en août 2015. D’une part, la start-up retenue a bénéficié d’un terrain d’expérimentation concret face à un besoin réel pour amplifier sa visibilité et, d’autre part, la RATP a bénéficié d’une solution adéquate résolvant un vrai problème.

En poussant l’open innovation, NUMA incite ces entreprises à s’ouvrir aux partenaires mais ne néglige en aucun cas l’innovation pouvant venir de l’intérieur. Pour cela, elle tend à activer le potentiel interne en redonnant l’autonomie aux salariés et en créant l’envie d’innover. Il en découle des ambassadeurs aux seins de l’entreprise qui font perdurer la démarche d’innovation.

Finalement, pour NUMA, l’innovation digitale est un enjeu mondial. Quand une start-up a du potentiel et les qualités pour grandir, le marché français est trop petit. Le défi à présent est d’insuffler la même dynamique d’open innovation en réseaux à l’international pour que d’autres pays puissent profiter du modèle d’écosystème mélangeant start-up, entreprise et communauté d’experts. NUMA est aujourd’hui implanté en Inde (à Bangalore) et en Russie (à Moscou). Cela a été possible entre autre grâce à une levée de fonds en « crowd equity » et en fonds d’investissement Corporate. 1 million d’euros ont été levés auprès de plus de 300 investisseurs individuels dans le cadre de la campagne « Yes, we crowd » et 3 millions ont été levés auprès de MAIF. Le projet de NUMA est de s’implanter dans 15 autres villes d’ici 2019. Dans des villes où le potentiel innovant n’a pas encore été exploité à 100% pour permettre à NUMA de construire un écosystème avec les mêmes composants que celles qui ont fait son succès en France conclut Claudio Vandi.

 
 
0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top