• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
17/11/2015

Itinéraire digital 2015 : Withings

Le travail, c’est la santé

Juin 2009 : alors que les danseurs aguerris du monde entier pleurent la mort de Michael Jackson, Withings, startup française spécialisée dans les objets connectés, lance son premier pèse-personne connecté pour lutter activement contre les petites rondeurs anti-Moon Walk.

 

Cette expérience Withings a été réalisée suite à l'entretien de Sia Partners avec :

Alexis Normand, Directeur responsable des activités santé

 

Withings en chiffres :  

  • Création en 2008 par Eric Carreel

Le verbatim :

« Withings a travaillé sur les usages de ses objets connectés pour les entreprises. Cette communauté est prospère pour générer un esprit solidaire : nous constatons que plus les employés partagent leurs données de santé, plus l’émulation émerge, plus les participants sont en bonne santé. Une grande partie de nos comportements de santé sont mimétiques. »

 

La gamme est aujourd’hui bien plus large. Montres connectées, tensiomètres, suivi et amélioration du sommeil, système de surveillance : l’entreprise peut aujourd’hui se positionner sur un scope conséquent de la santé connectée. Un défi de taille qu’Alexis Normand relève chaque jour en tentant d’imposer la marque aux yeux des prescripteurs de santé.

Moteur de l’industrie des objets connectés en France, Withings doit répondre à des impératifs d’innovation nécessaires à sa survie. Il est primordial d’effectuer des développements technologiques motivés par la satisfaction d’un besoin client. Et pour se faire, l’entreprise cherche à réduire au maximum les boucles de feedback pour être toujours au plus proche des attentes de ses consommateurs.

Mais le principal enjeu pour la start-up française réside dans l’acceptation de Withings dans le milieu de la santé : hier simple acteur du marché des objets connectés, l’entreprise opère aujourd’hui un virage clair et assumé vers l’e-santé. Virage d’autant plus cohérent et générateur de business s’il est soutenu par les professionnels de santé.

...

C’est ainsi que l’entreprise mise sur l’agilité en interne. Tout d’abord dans l’organisation physique de ses bureaux : le Service Après-Vente travaille au plus près des chefs de produits pour optimiser la remontée d’informations et les cycles d’amélioration logiciel et produits associés. Aussi simple que puisse paraître cette idée, elle est devenue incontournable dans un environnement d’innovation où réactivité rime avec performance.

Withings a également institutionnalisé la création d’un pôle data et analyses : déjà forte d’un effectif constitué à 50% de R&D, la société fait le choix d’investir dans le big data pour se rapprocher encore de ses clients. « On analyse l’impact des données mais également les fonctionnalités utilisées par les utilisateurs dans l’application Health Mate pour guider nos développements. L’originalité des objets connectés, c’est de pouvoir établir des statistiques sur les usages globaux, et ce en quasi-temps réel ».

Impulsée par l’arrivée d’Alexis Normand, la création d’une division dédiée au marché entreprise a été la première brique de l’édifice e-santé pensé par Withings. Forte d’une expertise technologique indéniable, l’entreprise manque encore de légitimité pour s’imposer comme un fournisseur d’équipements médicaux. Pour répondre à cette problématique, la start-up a réalisé nombre d’études à visée scientifique en partenariat avec les plus prestigieuses universités mondiales et communautés internationales de chercheurs, au sein de l’Institut de Santé Withings.

Ces initiatives ont permis à Withings de se positionner comme une véritable entreprise militante dans le domaine de la santé et est ainsi régulièrement écoutée sur les sujets liés à ce domaine, par exemple sur les problématiques de financement de la loi de santé ou encore sur la protection des sonnées.

...

La startup s’est ainsi par exemple associée à la course La Parisienne pour créer « La Parisienne connectée » : chaque participant dispose d’une semaine pour effectuer le maximum de pas, soit en individuel, soit en équipe. Plus besoin d’un lieu et d’un horaire fixe pour faire courir les gens : les montres et capteurs connectés permettent aujourd’hui à tout un chacun de participer à cette course sans impératif de temps.

Withings a vite ciblé les entreprises pour promouvoir ses objets à une échelle communautaire. La start-up propose ainsi la mise en place de challenges santé au sein des entreprises. Ludiques, ces concours récompensent les salariés selon le nombre de pas qu’ils effectuent dans un laps de temps donné. En mettant en commun les données des différents employés, Withings entend créer une émulation saine et propice à la remise en forme de tous. Des salariés en bonne santé, c’est une entreprise moins soumise aux risques d’arrêts maladie et donc un retour sur investissement certain.

« Les entreprises sont des communautés parmi les plus propices pour la propagation de nos objets. En France, cela paraît très novateur mais aux Etats-Unis, c’est déjà très commun car les entreprises assurent leurs employés à 100% ». Un changement progressif de mentalité est donc nécessaire, ce qui représente un travail de longue haleine. Mais 50 ans après, la chanson d’Henri Salvador résonne comme un slogan pour Withings : « le travail, c’est la santé »

 
 
0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top