• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
22/11/2016

Itinéraire digital 2016 - Enedis : Un rôle de facilitateur de la transition énergétique et numérique via l'ouverture des données

Anciennement ERDF, Enedis est la filiale d’EDF en charge du réseau de distribution d’électricité en France. Avec ce nouveau nom, l’entreprise de service public réaffirme sa volonté d’innover, de gagner en agilité, en réactivité et de travailler avec l’ensemble de l’écosystème pour conduire la transition énergétique et numérique. Si sa stratégie d’entreprise est guidée par les missions de service public de distribuer, raccorder et exploiter les réseaux, la donnée sert son ambition principale : être le leader industriel des réseaux de distribution et le partenaire de référence dans les territoires, collectivités et autorités concédantes. Au-delà de la vision SI, le sujet de la donnée se structure autour des enjeux de respect de la vie privée et de sécurité.

 Cette expérience Enedis a été réalisée suite à l'entretien de Sia Partners avec :

Jean-François Montagne, Responsable de la Gouvernance des Données

Jean-François Montagne, Responsable de la Gouvernance des Données

Enedis en chiffres :

  • 39 000 salariés
  • 35 millions de clients
  • 1,3 million de km de réseau électrique gérés
  • 3,1 milliards d'euros d'investissement en 2016
  • 35 millions de compteurs communicants installés d’ici 2021

Le verbatim :

« Enedis a une mission de service public. Notre rôle est d'assurer la distribution d'électricité au meilleur coût avec la meilleure maitrise technologie possible. Nous n'avons pas vocation à faire du business sur la donnée mais nous avons un rôle d'accélérateur de la transition énergétique en les mettant à disposition de tiers. »

Jean-François Montagne, Responsable de la Gouvernance des Données

 

...

La donnée : deuxième richesse après l’humain. La conscience de l’importance de la donnée a toujours été très forte chez Enedis mais le développement récent des compteurs communicants et des smartgrids, en générant des volumes de données toujours plus importants, bouleversent la donne. Les informations collectées via ces nouvelles technologies permettent désormais de comprendre ce qui se passe sur les réseaux à des pas de temps de plus en plus fins impliquant un passage à l’échelle supérieure et engendrant une nécessité de s’adapter pour tirer parti des opportunités liées au Big Data.

Clients finaux et collectivités : empowerment et renforcement de la volonté de contrôler sa consommation d’énergie. Les clients finaux sont de plus en plus demandeurs de disposer de leurs données de consommation afin d’acquérir la capacité d’agir, de décaler leurs consommations pour lisser les pointes, ou même gérer la production locale (revente de la production photovoltaïque aux voisins par exemple). De la même manière, les collectivités, en charge d’aménager les territoires, sont également demandeuses d’un gain de maîtrise et souhaitent désormais comprendre plus précisément leurs enjeux énergétiques : sont-elles énergétiquement autosuffisantes ? Comment travailler avec territoire voisin ? En fournissant des informations de plus en plus fines à ces acteurs, Enedis leur permet de répondre à leurs ambitions.

La donnée devient massive mais, à titre individuel, elle ouvre les domaines sensibles du respect de la vie privée. Pour répondre à ces enjeux, et dans le cadre du programme de transformation digitale, Enedis a mis en place fin 2014 une gouvernance des données, avec pour objectif de définir la manière dont les informations sont protégées et mises à disposition de tiers. « Sur ce sujet, nous devons être irréprochables, nous avons un rôle de tiers de confiance et une image à préserver ». Aucune donnée de consommation n’est communiquée à des tiers sans le consentement préalable du client et celui-ci reste maitre de ses données. Si la Direction des Système d’Information veille à la sécurité des données au sein des SI, pour Jean-François Montagne, cette responsabilité doit trouver un relais de plus en plus fort au niveau des métiers. Des « responsables » de domaines de données ont à présent pour rôle de veiller au respect des lois en vigueur et à l’alignement stratégique interne et externe. Cette nouvelle organisation devra également permettre de fluidifier les relations avec des relais locaux pour accélérer les prises de décisions et gagner en agilité.

 

Un rôle de facilitateur. De par sa mission de service public, Enedis n’a pas vocation à dégager de nouvelles sources de revenus via l’exploitation des données. L’entreprise joue cependant un rôle clé dans l’accélération de la transition énergétique. En mettant à disposition des données de consommation agrégées et anonymisées, elle permet à tous les acteurs de l’écosystème d’être partie prenante de cette transformation. En avance sur l’open data, Enedis est le premier distributeur à avoir ouvert ses datas ; 16 jeux de données sont aujourd’hui disponibles en libre accès sur data.enedis.fr.

 

La maintenance prédictive pour le pilotage et la gestion des actifs. Les informations sur tous les incidents qui se sont produits sur le réseau au cours des cinq dernières années ont été collectées et enrichies avec des données externes (météorologie …). Elles ont été analysées pour tenter de caractériser certains incidents et anticiper les risques. Dans un avenir proche, le Big Data permettra d’identifier des signaux faibles d’anomalies pour cibler les besoins de maintenance. Autre exemple : des drones pourront prendre des photos des installations endommagées pour déterminer en amont les réparations nécessaires et générer un gain d’efficacité dans les activités de maintenance.

 

Pour Enedis, maitriser la donnée est une priorité pour être le leader industriel des réseaux de distribution.  En mettant à disposition des informations de plus en plus précises, Enedis participe à l’enrichissement de l’écosystème et joue un rôle clé dans la transition énergique et numérique.  

 

Consultez la liste des Itinéraires Digitaux 2016 publiés et à venir ici

 
Back to Top