• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
27/03/2015

Montres connectées ou la disruption digitale dans le secteur de l'horlogerie - introduction du triptyque

Les Smart Watch : à la une de l'actualité des objets connectés
En l'espace d'une semaine, le Mobile World Congress et la Keynote d'Apple ont fait pleuvoir nouveautés, annonces chocs et autres promesses de disruption d'écosystèmes et de modèles économiques. Profitons de cette accalmie pour faire le point sur le monde des technologies qui voit quelques-uns de ces paysages se redessiner en profondeur. Si les annonces dans le domaine des smartphones et objets connectés sont peu révolutionnaires au MWC, celles sur les montres connectées semblent occuper toute l'attention, comme ce fut aussi le cas pour la présentation d'Apple. Malgré un engouement des consommateurs encore limité, les constructeurs font le pari d'y croire et se mettent en ordre de bataille. Il y a fort à parier que l'année 2015 sera celle de la rencontre des montres connectées avec un public de masse, après un succès confidentiel auprès d'avant-gardistes uniquement.

 

Montre connectée : lame de fond ou alizée pour les constructeurs historiques ?

Pour les montres connectées, il y aura sans doute un avant et un après mars 2015. Seront-elles néanmoins ce que la Révolution du quartz a été aux montres mécaniques ou ce que les smartphones ont été aux téléphones mobiles ? Alors que les usages, les parties prenantes et les écosystèmes se dessinent sous l'impulsion des géants du web et de l'électronique et de start-up dynamiques, qu'en est-il des acteurs traditionnels de la montre ? Quel est leur intérêt à se positionner sur cette évolution ? Comment l'anticipent-ils ?

L'objectif de la série de décryptages à venir est de décrire la situation actuelle des acteurs historiques et d'analyser leurs réactions possibles en fonction du changement de paradigme sur le marché. Plusieurs segments peuvent permettre de différencier les acteurs traditionnels de la montre, notamment les trois suivants :

Le premier est celui des « montres bijoux », avec des marques phares telles que Rolex, Breguet, ou encore Bell & Ross. Si Rolex s'est déjà mis à l'heure de la montre connectée avec sa Luxus Smartwatch, technologie et industrie horlogère traditionnelle peuvent-elles se conjuguer pour séduire un public exigeant et amateur d'histoire ?

 

Le second segment est celui des « montres accessoires », à l'image de Swatch, Massimo, Ice ou encore Guess que Withings, avec ses montres au design séduisant vient concurrencer.

Enfin, le dernier segment est constitué des « montres informations » comme les Casio ou les Garmin, plus orientées vers des usages sportifs qui pâtissent aujourd'hui de l'arrivée des montres équipées de traqueurs d'activité.

 

Chaque semaine, sur notre blog, l'un de ces segments sera étudié à travers le prisme de ces questions. A bientôt pour un décryptage sur les « montres bijoux » !

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top