• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
21/08/2015

Montres informations connectées : la course à la performance est lancée

En croissance de 25% entre 2013 et 2014 1 et marqué par l’adoption par des sportifs de hauts niveaux, le marché du sport connecté connaît de belles performances. Le segment des montres de sport connectées n’est pas en reste et attire les acteurs issus du sport mais aussi les géants de l’électronique. Pourtant, contrairement aux montres bijoux ou accessoires, les acteurs traditionnels des montres de sport partent, eux, plutôt bien équipés. 

 

Suivi de la localisation, du temps, de la distance parcourue, de la vitesse, ou encore du rythme cardiaque : les montres Casio, Garmin ou encore Suunto proposent en effet ces fonctionnalités aux sportifs depuis plusieurs années. L’ajout d’une connexion à Internet, l’accès à une panoplie d’applications et le suivi des données2, caractéristiques des montres connectées, seraient-ils les ingrédients suffisants pour que les montres informations s’imposent sur le marché des montres connectées ? Au delà de la connectivité, quel équilibre pour les montres de sport connectées entre modèles généralistes et spécialisations pointues ?

 

Une vraie opportunité de spécialisation avec fonctionnalités pointues

L’histoire de l’horlogerie et du sport sont intimement liées depuis plusieurs siècles, à l’image de Tag Heuer ou Seiko, devenus spécialistes du chronométrage dans l’athlétisme, mais aussi le tennis, la natation ou encore la Formule 1.

Ainsi, Garmin a lancé dès 2003, la gamme de montres Forerunner intégrant un récepteur GPS pour enregistrer les données d’activité physique et les consulter a posteriori sur ordinateur, mais également enregistrer et suivre sa position géographique en temps réel. L’évolution de la gamme de ce spécialistes des systèmes de navigation GPS reflète l’évolution du segment, avec l’ajout progressif d’un podomètre, du suivi des calories dépensées mais aussi de l’étanchéité, d’un écran tactile facilitant la navigation et même création d’un réseau social. C’est ainsi que les acteurs des montres de sport, dont l’expertise n’a cessé de se développer, ont progressivement intégré des fonctionnalités toujours plus pointues pour différents sports : triathlon (Garmin Forerunner), alpinisme (Suunto Ambit) ou golf (Garmin Approach S6). L’ajout d’une fonctionnalité Bluetooth ou Wi-Fi pour bénéficier d’une connexion à Internet n’était donc plus qu’à un pas et leur a permis d’améliorer la précision du suivi et l’enrichissement des fonctionnalités déjà proposées.

Face à la précision donnée par les horlogers dans le suivi des performances, les marques de sport et des start-up spécialisées ont préféré développer une large gamme d’objets et d’applications dédiés à certains sports, comme le running (tracker Nike+iPod, application Runtastic, montre Adidas micoach Smart Run), mais aussi le basketball (94Fifty Smart Basketball) ou même le tennis (raquette Babolat).

 

La percée des montres multisport, à l’image des trackers d’activité

Dopées par la percée du quantified self, les ventes de trackers d’activités explosent. La start-up américaine Fitbit a ainsi écoulé 4,5 millions de trackers au deuxième semestre 2015 et a quadruplé son revenu en 12 mois. Ces capteurs, qui affichent souvent l’heure, embarquent accéléromètre et cardio-fréquencemètre. Présentés sous la forme d'accessoires pouvant être intégrés à un bijou ou clipsés à un vêtement, ils permettent de suivre l’activité physique et le sommeil. Ce sont également les capteurs choisis Samsung et Apple pour leurs montres connectées, respectivement Gear et Watch Sport, permettant de suivre les grands indicateurs de l’effort physique, dont le rythme cardiaque ou le nombre de pas effectués. La force des acteurs technologiques réside sans doute dans leur capacité à intégrer en sus les données issues de différentes applications et objets (Up de Jawbone, Nike, Misfit, etc.) au sein d’une plateforme unique (Apple Health, S Health, Google Health, etc.).

Les acteurs traditionnels des montres de sport ont aussi des modèles connectés généralistes voire même des bracelets fitness, avec un prix cependant moins accessible que les trackers (150€ vs 50€). Certains modèles multi-sports mettent en valeur l’expertise acquise au fil des années, illustrée par la Garmin Vivoactive, qui donne accès à une palette de fonctions sportives, dont la course, le vélo, la marche, la natation ou encore le golf… Ils semblent donc s’adresser à une cible plus sportive.

Cependant, le marché des trackers de sport tend lui aussi à se spécialiser, à l’image de la montre intelligente Withings Activité ou encore le bracelet Speedo Shine créé par Misfit. Ces deux modèles intègrent des fonctionnalités spéficiques pour la natation, en sus de celles plus classiques.

 

 

Le clivage des usages entre les sportifs amateurs et passionnés est sans doute une opportunité de taille pour tous les acteurs des montres informations connectées, à commencer par les horlogers traditionnels.  Si les montres intelligentes généralistes semblent prendre d'assaut le marché des montres accessoires, celui des montres informations est davantage caractérisé par le développement des usages spécifiques, notamment avec des caractéristiques et fonctionnalités dédiées aux différents sports. Au delà de la précision de la mesure de la performance, ergonomie, design, robustesse et prix pèseront sans doute dans la balance où le sport séduit autant les hommes que les femmes. La course est lancée... 

 

Notes

1 Juniper Research, 2015

2 Smartwatch Group, 2014

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top