• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
29/02/2016

Petit-Déjeuner de clôture de l'Observatoire des Stratégies Digitales 2015 avec Yves Tyrode, Directeur Digital du groupe SNCF

Afin de clore l’édition 2015 de l'Observatoire des Stratégies Digitales (OSD15), Sia Partners avait organisé un petit déjeuner d'échanges le 5 février 2016, en présence des partenaires de cette édition Orange, Econocom et AccorHotels. 

Lors de ce petit déjeuner placé sous le signe de la transformation digitale, nous avons eu le plaisir d’accueillir un invité de marque, Yves Tyrode, Directeur Digital du groupe SNCF.

Notre intervenant a présenté les éléments forts de la transformation digitale de la SNCF et a répondu aux questions de la salle pour évoquer sa vision du rôle du CDO et d’une politique d’innovation en reprenant les 3 thèmes structurants de l’Observatoire 2015 : l’ouverture, l’agilité et la rupture.

Cet événement était animé par Jean-Philippe Vanot, Senior Advisor Sia Partners ainsi que par Isabelle Denervaud, Associée Sia Partners, et organisé par les équipes Télécoms et Transports de Sia Partners. A cette occasion a été distribué aux participants le Carnet de Tendances 2015 de l’Observatoire des Stratégies Digitales.

 

Photo du petit déjeuner OSD 2015 de Sia Partners

 

Le rôle du CDO : comprendre le client, la technologie et s’intéresser aux utilisateurs, avec enthousiasme et humilité

Yves Tyrode a insisté sur le rôle pivot du Chief Digital Officer en entreprise pour mener la transformation digitale. Ce dernier doit tous les jours se remettre en cause et réapprendre à travailler et à manager : "Je dois prévoir un reset de mes habitudes managériales presque tous les matins". La performance du CDO dépend également de sa capacité à comprendre le client et la technologie, à parler aux développeurs comme aux équipes IT. C’est pourquoi la présence sur le terrain est essentielle, et doit être doublée d’une logique d’empowerment des utilisateurs, qu’ils soient clients ou employés. Plus largement, Yves Tyrode considère que « le digital change les règles de management : le manager devient animateur, une source de valeur ajoutée à inventer ».

"Le CDO doit incarner la transformation digitale sans pour autant en être l'unique acteur"

L’ouverture, 1er levier d’innovation mis en avant par l’OSD15 : un levier privilégié par SNCF

La SNCF explore au quotidien des nouvelles façons d’innover et de travailler. Récemment, les agents de maintenance ont été équipés de « phablets » (smartphones avec un écran de taille intermédiaire, compris entre celui d’un smartphone classique et celui de la tablette). Selon Yves Tyrode, le défi consiste aussi à rassurer les collaborateurs du groupe qui peuvent craindre pour l’avenir de leur travail du fait du déploiement de nouveaux processus ou de nouveaux outils.

Il concède que les grands groupes ont encore du mal à travailler avec les start-ups et doivent réinventer leur manière de collaborer avec l’externe. « La maîtrise d’oeuvre et la maîtrise d’ouvrage à la française ne s’appliquent plus » précise Yves Tyrode. Cependant, le groupe SNCF demeure convaincu de l’opportunité de s’ouvrir aux expertises et aux idées externes. Ainsi, ce sont plus de 2100 start-ups qui participent aujourd’hui au programme d’ouverture des données de transport public du groupe, contribuant ainsi à la promotion du train.

Progressivement, la SNCF s’ouvre aussi au monde de l’Internet des Objets, formidable levier de maintenance prédictive et d'amélioration de la qualité de service ferroviaire, pour en faire un « Internet industriel ». Des dizaines de cas d’usages remontent du terrain, le rôle d’Yves Tyrode est de les exploiter dans un esprit « over the top » : ajouter des couches digitales pour améliorer l’expérience sans changer l’infrastructure. A propos du Big Data, Yves Tyrode y voit un levier pour modéliser toutes sortes de problèmes, y compris les plus concrets (comme les traversées d’animaux sauvages).

L’agilité, 2e thème de l’OSD15 : un vrai enjeu pour l’IT de la SNCF

Au sein d’un groupe industriel tel que la SNCF, certaines activités nécessitent un niveau important de sécurité, il est difficile d’être agile sur toutes les dimensions. L’objectif est d’arriver à distinguer ce qui nécessite ce niveau de sécurité de ce qui n'en a pas besoin.

Les DSI sont bien conscients des enjeux, ils ne sont pas les plus réticents. Pour Yves Tyrode, il faut les accompagner, les comprendre sans être complaisant, devenir leur allié tout en étant exigeant pour aller vers une mise en production plus rapide.

La rupture, 3e thème de l’OSD15 : un phénomène avant tout exogène

Alors que la transformation digitale est un changement qui vient de l'intérieur et qui transforme l'existant, la rupture vient de l'extérieur et se concrétise notamment par le biais d'acquisitions. Ces deux types d’innovation peuvent être complémentaires souligne Yves Tyrode, pour que la rupture s’intègre progressivement et devienne « business as usual ». Aujourd’hui, la SNCF aborde la rupture notamment par des investissements dans les plateformes digitales pour optimiser la complémentarité des transports et proposer des offres porte-à-porte.

Yves Tyrode souhaite insuffler une véritable culture de la transformation au sein du groupe SNCF, qu’il met en place progressivement en donnant envie à ses collaborateurs, en changeant les processus internes et en convaincant le management. Ainsi, à l’initiative de Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, une communauté interne sur les sujets digitaux a été mise en place, ouverte à tous.

"Les ruptures de modèle économique sont profondes et doivent passer par l'extérieur, par des acquisitions notamment"

 

Les défis 2016 pour la SNCF : Internet industriel et smartphones pour tous

Les priorités d’Yves Tyrode pour 2016 sont le développement de l'Internet industriel et l’équipement de tous les salariés en smartphones, en outils collaboratifs et en applications métier dans une logique où le mobile va continuer à prendre de l’ampleur. La saison 2 du programme digital du groupe SNCF en cours est consacré à ces deux sujets : digital pour tous et internet industriel. L’entreprise va bientôt lancer la saison 3 de ce programme digital mais veille à ce que ses ambitions en matière digitale demeurent évolutives, pour que la SNCF reste dans le bon wagon de la transformation digitale. Le principal défi reste celui de démontrer des ROI dignes de ce nom auprès des comités décisionnaires.  

 

"Le marketing du 21ème siècle sera le capital-risque"

Retrouvez le Carnet de Tendances de l'OSD 2015 ici et les tweets de la matinée sur Twitter avec le hashtag #OSD15, dont une sélection est disponible ci-dessous :  

 

 

Yves TYRODE

Directeur Digital de SNCF depuis octobre 2014

Né en 1966, il est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des  Télécommunications (ENST) de Paris, il a consacré l’ensemble de sa carrière au digital.

Directeur Marketing de France Télécom Mobile (1991-2000), il pilote le lancement de Tatoo, le pager grand public, ainsi que l’offre Itineris business.

En 2000, il devient Directeur Général de l’Internet Mobile Entreprise et Responsable du Programme Wifi chez Orange France, où il dirige le déploiement du wifi en France via 30 000 « hotspots » et son intégration sur la Livebox. Il crée alors la start-up MIB (Mobile Internet for Business), première entreprise dédiée aux portails d’entreprises multi-accès.

De 2003 à 2005, il est Directeur des Offres Convergence PME en Europe, pour Orange Business Services. Il lance l’offre Business Everywhere en 2004, et développe la Business Livebox.

Yves Tyrode cofonde en 2006 le Technocentre d’Orange, dont il devient Directeur Exécutif. Il est chargé de piloter l’ensemble de l’innovation technologique et du marketing stratégique d’Orange, qui implique près de 4 000 collaborateurs.

Depuis 2011, à la tête du Groupe Voyages-sncf.com Rail Europe, il a accompagné le développement de l’entreprise via de nouveaux relais de croissance, notamment l’international et le mobile, et de nombreuses innovations telles que le m-billet, Mytripset, Instants V., Calendrier des Prix, ….

En tant que Directeur Digital de SNCF, sa mission est de transformer le groupe SNCF en une organisation totalement digitalisée.

 

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top