• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
24/04/2014

Vers une organisation des cyborgs ?

Cet article a permis à son auteur Levan Licheli, Telecom Ecole de Management, de remporter un prix de publication, lors du concours étudiant Génération mobilité 5, organisé par Sia Partners, Orange et JobTeaser.com en partenariat avec Le Monde.

La récente agression d'une américaine à San-Francisco pour avoir porté des Google Glass[1] démontre la controverse que ce produit sème. Qui aurait pu imaginer qu'un jour on croiserait dans la rue des personnes avec des lunettes à réalité augmentée. Google l'a imaginé et l'a fait. Une interface neuronale directe (IND)[2] pourrait être une prochaine grande innovation de rupture dans le monde de l'entreprise. Les générations Y[3] et Z[4] qui seront aux commandes des entreprises de demain possèdent des caractéristiques propres à elle. Une hyper connectivité, le multitaksing, besoin d'immédiateté. Ce dispositif respecte toutes ces caractéristiques.

2020 sera l'époque de la 5G[5], de l'entreprise géographiquement dispersée et dématérialisée, d'Holacratie[6] ou l'Open Innovation[7], Crowdsourcing[8] seront les mots d'ordre. Dans ce contexte, les IND seront les produits phares pour une entreprise.

 

De quoi s'agit-il ?

Dans le domaine médical nous observons le développement d'appareils conçus pour aider ceux qui ont perdu le contrôle de leurs membres, ou d'autres fonctions corporelles. Par exemple BrainGate[9], est un système d'implants neuronaux qui fonctionne grâce à la puce implantée dans le cerveau. Il surveille l'activité cérébrale chez le patient et convertit l'intention de l'utilisateur en commandes informatiques. Grace à cette technologie, le cerveau communique avec le dispositif externe. Ces systèmes peuvent être conçus pour assister, améliorer ou réparer des fonctions humaines de cognition ou d'action défaillantes. C'est la seule solution qui permet une liaison entre le cerveau et les machines sans passer par l'étape muscles. Autrement dit, grâce à cette technologie un individu n'a plus besoin d'envoyer une commande à son corps pour que ce dernier l'exécute. En agissant ainsi, nous allons gagner plusieurs dixièmes de secondes et laisser les autres organes tels que les mains, les pieds, les yeux libres et disponibles. Ceci constituera un avantage important étant donné la nature multitâche et le besoin d'immédiateté des générations Y et Z qui sont et seront aux commandes de l'entreprise numérique de 2020.

Nous pouvons nous permettre de nous projeter encore plus loin et imaginer une entreprise commandée par des humains équipés par un système artificiel de traitement de l'information, externe au cerveau humain de type « Exocortex »[10]. Plus complexe que l'IND, Exocortex sera un appareil complémentaire au cerveau humain. Il sera un cerveau artificiel externe hyperpuissant qui renforcera les capacités du cerveau biologique. Comme les « Google Glass », il sera en forme d'un casque adaptable à la tête, relié au cerveau grâce aux capteurs électroniques.

 

Et dans l'entreprise de 2020 ?

Commander les machines et les différents objets connectés grâce à la pensée sera la réalité de la vie professionnelle. Les salariés de demain pourront commander les différents objets connectés directement grâce aux messages en provenance de leur cerveau. Allumer ou éteindre son ordinateur, son Smartphone ou encore démarrer la voiture connectée avec une seule pensée deviendront les habitudes banales de la vie professionnelle. Contacter rapidement ses collaborateurs sans toucher les différents « devices » ne fera plus partie de la science-fiction.

Une pensée suffira aussi pour utiliser les différents logiciels. Les traitements de texte, les rédactions de mails deviendront faciles et rapides. En effet, un salarié va dépenser moins de temps à écrire un texte car il lui suffira d'une pensée pour que les mots apparaissent sur l'écran de son appareil. On peut aussi imaginer que les recherches sur internet pourront se dérouler beaucoup plus vite.

L'un des éléments les plus intéressants sera sûrement le système de stockage et de traitement d'information intégré dans l'Exocortex.

Certains experts prédisent l'arrivée des robots dans les entreprises et la marginalisation du rôle humain. Pourtant, en 2020, l'humain conjuguera la puissance de son cerveau avec celle de la technologie pour devenir encore plus efficace et productif et ceci grâce à l'Exocortex. Le calcul, la communication et le stockage d'information seront les points principaux de l'outil.

En outre, les salariés de demain seront connectés entre eux de manière très originale. Nous savons que les grandes entreprises essaient de développer une collaboration interne efficace. Cet outil permettra aux salariés d'être connectés en continu pour développer de meilleures idées.

Enfin, une fonctionnalité intéressante pourra être intégrée dans ces appareils : l'analyse de la Big Data* en temps réel en fonction de son environnement. En effet, cet outil pourra être géolocalisé et tellement puissant qu'il pourra stocker et analyser les informations grâce à l'interaction Cerveau/Machine. Par exemple, un commercial pourra avoir les informations en temps réel avant un RDV important comme la météo locale, le trafic routier, la situation boursière de l'entreprise etc.

 

« Cyborgisation » de l'entreprise numérique de 2020

L'entreprise numérique de 2020 sera donc l'ère de la génération Z, des objets connectés mais surtout d'un objet qui sonnera comme une révolution dans les comportements professionnels. En effet, Exocortex sera le point de départ de la transformation de l'humain en Cyborg[11] qui aura des répercutions notables dans le monde professionnel. Cela contredit certains experts qui prévoyaient une marginalisation de l'homme par rapport aux robots[12] et à l'intelligence artificielle qu'il a créée.

 

 


Notes

[1] Le projet Google Glass, est un programme de recherche et développement lancé par Google sur la création d'une paire de lunettes avec une réalité augmentée (Source : Wikipédia)

[2] Aussi appelée IND ou BCI(Brain-Computer Interface : Interface Cerveau-Machine, ou encore Interface Cerveau-Ordinateur) (Source : Wikipédia)

[3] Groupe d'individus nés approximativement entre 1979 et 1994. Ils composent la génération qui suit la génération X. Ils sont les enfants des baby-boomers. L'informatique fait partie intégrante de leur vie ordinaire... (Source : emarketing.fr)

[4] Génération Z est une génération sociologique qui débute avec une évolution de naissances qui aurait été constatée à partir du début des années 2000. Ils auront toujours connu les Technologies de l'information et de la communication (TIC). Proche de la génération Y dans leurs attentes, ils auront plus de chance de trouver un emploi dans les pays émergents.

[5] En télécommunications, 5G est la 5e génération de standards pour la téléphonie mobile. Cette technologie pourrait permettre des débits de télécommunication mobile, de plusieurs gigabits de données par seconde, susceptible de doper le cloud computing, l'intégration et l'interopérabilité d'objets communicants (dont voitures et autres véhicules sans conducteurs) et de smartgrids et autres réseaux dits intelligents, dans un environnement domotisé et une « ville intelligente », la gestion du big data et du tout-internet " Internet of Everything " (expression évoquant un monde où tous les ordinateurs et périphériques pourraient communiquer entre eux). (Source : Wikipédia)

[6] L'Holacratie est un système organisationnel de gouvernance qui permet à une organisation de disséminer les mécanismes de prise de décision au travers d'une organisation fractale d'équipes auto-organisées. (Source : Wikipédia)

[7] C'est un mode d'innovation basé sur le partage, la coopération entre entreprises. Cette approche permet aussi des démarches basées le partage libre des savoirs et savoir-faire modernes ou traditionnels, avec notamment l'utilisation de licences libres dans un esprit dit ODOSOS (qui signifie : Open Data, Open Source, Open Standards).

[8] Le crowdsourcing (en français collaborat ou externalisation ouverte), consiste en l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur.

[9] BrainGate est un système d'implants neuronaux mis au point par la société de bio-technologie Cyberkinetics en 2003. L'appareil a été conçu pour aider ceux qui ont perdu le contrôle de leurs membres, ou d'autres fonctions corporelles. La puce, qui est implantée dans le cerveau, surveille l'activité cérébrale chez le patient et convertit l'intention de l'utilisateur en commandes informatiques.

[10] L'exocortex est un système artificiel (théorique) de traitement de l'information, externe au cerveau humain. Ce système serait mis en relation avec le cerveau via une « interface cerveau-ordinateur » et pourrait compléter des processus cognitifs de haut niveau biologiques à l'oeuvre dans ce cerveau.

[11] Un cyborg est un être humain qui a reçu des greffes de parties mécaniques. Le terme s'emploie surtout en science-fiction ou en futurologie ; utiliser le terme pour des personnes ayant reçu des prothèses, dans le monde contemporain, peut parfois être perçu comme de mauvais goût par les intéressés

[12] What will happen when computers become smarter than people? Alex Hutchinson Avril 2011

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top