• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
17/05/2011

« Vous payez en espèces, chèque ou avec votre mobile ? »

Cet article a obtenu le quatrième prix du Concours étudiant Génération mobilité, organisé par Sia Partners et Orange, en partenariat avec Le Figaro.fr.

Du téléphone pour « être joignable partout », le mobile est devenu un véritable couteau suisse « connecté » et multimédia. Mp3, appareil photo, console de jeu, GPS, votre mobile deviendra bientôt un moyen de paiement. Avec 5 milliards d'utilisateurs de téléphone mobile dans le monde, qui sont autant de clients potentiels, on comprend mieux pourquoi les opérateurs mobile, les banques et les industriels font le pari du paiement sans contact mobile (PSCM).

Le paiement sans contact fait partie du groupe plus général des services sans contact mobile. L'idée est d'allier la technologie NFC pour Near Field Communication (communication courte portée) à l'utilisation du téléphone portable pour faciliter votre quotidien. Imaginez un peu : dans votre boulangerie, vous demandez votre baguette ; il vous suffit d'approcher votre téléphone de la borne de paiement... et c'est payé ! Simple, rapide et pratique, le PSCM permet en outre de gérer l'historique des paie-ments, les cartes de fidélité et des bons d'achats... Plus largement, cette technologie réduira le temps d'encaissement (et donc les files d'attente), le commerçant baissera ses coût liés à la gestion de la monnaie et jouira d'une image innovante : tout le monde y gagne.
90% des paiements de moins de 20€ se font en espèce ; vous l'avez compris, c'est ce segment qui est particulièrement visé par le PSCM.

La technologie est prête depuis longtemps et les premiers tests ont été menés dès 2008 . Tout le problème va être de mettre en place à l'échelle Européenne l'écosystème du PSCM. En effet, dans un souci de simplicité pour l'utilisateur, il faut que ce système soit interopérable c'est-à-dire utilisable quelque soit le commerçant, la matériel, l'opérateur ou la banque. Ainsi selon un responsable des tests menés à Nice : « Cela demande aussi beaucoup d'effort d'intégration entre le fournisseur de services (banques, distributeurs, transporteurs) et l'opérateur mobile. ». Imaginez le travail pour remplacer un réseau tel que celui de la carte bancaire ! A grands défis, grands moyens ! Les principaux acteurs de la banque, de la téléphonie et de l'industrie sont de la partie : en témoignent les associations d'entreprise en faveur du NFC comme l'AEPM (Association Euro-péenne « Payez Mobile ») ou le partenariat entre le GSM Association et l'European Payment Council . Concrètement, les exemples se multiplient : Visa propose des services basés sur NFC ; Orange annonce l'arrivée d'une carte SIM NFC et veut déployer 500.000 mobiles compatible NFC en 2011 ; le mobile Nexus S intègre déjà cette technologie tandis que McDonald annonce la prise en charge du PSCM dès cet été... Le Mobile World Congress qui se déroule du 14 au 17 février, devrait être l'occasion de faire le point sur la progression du NFC.

Trois questions reviennent lorsque l'on parle du PSCM dans le grand public : l'utilité, la sécurité et le coût d'un tel service . Au Japon, ce genre de service est commun mais les consommateurs européens ont un rapport totalement différent à la technologie. Ainsi, selon une étude IFOP , le paiement par carte bancaire est adopté par 70% des français de manière régulière et est considéré comme sécurisé mais il ressort aussi « qu'ils accueillent sans enthousiasme les différentes innovations ». Ainsi, 6 français sur 10 possédant un mobile serait opposé au paiement via leur téléphone.
Deuxièmement, il s'agit de rassurer les consommateurs sur la sécurité des paiements sans contact. Pourtant, la CNIL (Commission National de L'informatique et Liberté) a validé la sécurité, la confidentialité et le chiffrement des données sensibles. De plus, une des priorités de l'AFSCM a été de garantir un niveau de sécurité pour le PSCM comparable à la carte bancaire :
en effet, il faut approcher le téléphone à moins de 4 cm du terminal et les achats de plus de 20€ de-manderont un code à 4 chiffres.
Enfin, pour la question du coût du PSCM « rien n'est encore définitif » selon la vice-présidente de Visa Europe . Pour l'utilisateur, les frais pourraient être intégrés au prix de la carte bancaire. Pour les commerçants, le modèle économique devra réduire les coûts liés à la location des terminaux et surtout baisser les commissions pré-levées par les banques. L'ombre de l'échec du système « Moneo » plane sur le PSCM : la réconciliation entre commerçants et carte bancaire sur les « petits » paiements est un point crucial pour l'adoption de ce système.

Pour les acteurs et les secteurs qu'il rassemble, les enjeux économiques et l'énorme marché visé, le paiement sans contact mobile est sans conteste le défi mobilité des trois prochaines années. En Europe, le projet est bel et bien lancé : les acteurs de la téléphonie et les banques sont réunis pour le déploiement à grande
échelle. Reste à convaincre le grand public sur la sécurité et l'utilité de ce nouveau service et à proposer un modèle économique séduisant pour les commerçants.

Charles Bouallagui
Centre National des Arts et Métiers

Sources

- Site de l'Association Francaise du Sans Contact Mobile
-
Site de l'Association Européenne « Payez Mobile »
-
Blog NFC (Société Airtag)
-
Blog NFC (Société Airtag)
-
Blog « Avec ou Sans Contact »
-
Présentation du produit Visa Paywave
-
Site du Salon Professionnel « Cartes et Identification- 01net.com | « le paiement sans contact prêt pour le déploiement national »
-
Clubic.com | « Visa teste son offre de paiement sans contact en Europe, d'abord sur iPhone »
- DialToSave.co.uk | « the future of NFC on mobile phones »
- leMondeInformatique.fr | « Visa se mobilise pour le paiement sans contact »
- Silicon.fr | « Visa va lancer ses cartes sans contact cet automne »
- NetworkWorld.com | « NFC sees light at the end of the tunnel with transit projects »
- ElectronicsWeekly.com | NFC payment to dominate Mobile World Congress
- RadioBFM.com | L'iPhone 5 plus fort que la carte bleue?

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top